Blog

Une victoire au bout du suspense

Accueillant le HC Portes du Soleil en se mardi 24 octobre, on aurait pu penser que le HCLM s’imposerait relativement facilement au vu du match amical contre ce même adversaire remporté 6-1 lors du camp d’entrainement mais surtout au vu des deux derniers matchs de championnat contre des favoris aux promotions de 1re ligue. Que neni… Les jaunes et bleus eurent milles peines confirmer leurs dernières prestations. Malgré le fait que l’équipe visiteuse se soit présentée avec un effectif plus fournir et plus solide que lors de la rencontre de préparation. Le HCLM n’entreprit pas la partie avec la même fougue et volonté que son adversaire du soir et se laissa surprendre d’entrée de jeu. Après 1’36 » seulement, Bouquet prenait déjà la direction du banc des pénalités, Les Portes du Soleil ne se firent pas prier et ouvrirent le score 5 secondes plus tard (1’41 ») et il fallut attendre la 7e minute pour voir le même Anthony Bouquet bien servit par Lionel Blanc pour une égalisation quelque peu hasardeuse il faut l’avouer. Timothé Mooser lui emboita le pas à la 15 e minute pour donner l’avantage au sien (14’06 ») déviant un tir de Sébastien Progin. Les deux équipes regagnèrent le vestiaire sur ce score de 2 à 1 et d’un tiers certes animé par les occasions mais très brouillons.

L’entame du deuxième tiers ne fût pas de meilleures augure temps Le Mouret n’arrivait pas sortir correctement et proprement de sa zone alors que les Montagnards galvaudaient les cadeaux de son hôte du soir. Il fallut d’ailleurs attendre la 33e pour voir l’égalisation (32’31 ») alors que les pensionnaires de Marly évoluaient avec deux hommes en moins sur la glace, Carrel et Waeber purgeant leur pénalités. Le match monta quelque peu en intensité, pensant qu’on s’acheminait vers un score de parité à la seconde pause, Julien Quiot, très habilement servi par Purro, redonna une longueur d’avance au sein suite à un tir précis et bien placé (39’21 »).

De retour du vestiaire, tous les joueurs entamèrent ce dernier tiers sur un rythme bien plus soutenu. Mooser profita d’un excellent service de Carrel (45’38 ») et d’un avantage numérique pour redonner un peu d’air à ces coéquipiers et ainsi inscrire une seconde fois son nom sur la feuille des compteurs pour son premier doublé de la saison. Ne voulant pas en rester sur ce score, les vaudois augmentèrent encore la vitesse d’exécution et parvinrent à réduire le score à un peu plus de 10 minutes de la fin du temps réglementaire (49’12 ») alors que Kurzo écopait d’une pénalité plus que discutable. Le score ne bougea plus malgré un poteau des visiteurs et qu’Anthony Bouquet manqua le but vite délaissé par le gardien adverse en toute fin de partie. On retiendra que la victoire et les 3 points de ce match alternant le très bon et le beaucoup moins bon. Il faut parfoit se satisfaire du nécessaire.

Jacky Rohrer

Pas de messages pour le moment.

Laisser un message

Vous devez tre connect pour publier un commentaire.